Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher Un Sujet (Articles)

QUESTIONS d'ACTUART

point-d-interrogation_7692_w300.jpg
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 10:38

©Nadia Moulin
CIMG7032.JPG

Après de multiples essais de définir l'art pour définir l'artiste qui, à chaque fois qu'il fut enfermé dans des canons esthétiques ou institutionnels, réussit à les faire éclater, aujourd'hui on assiste presque impuissants à une époque de "pluralisme profond et de tolérance complète" (Arthur Danto) où tout le monde peut être artiste, tout le monde peut faire de l'art. Il suffit seulement de prendre quelques cours de peinture au sein d'une association ou se munir d'un appareil photo et se ballader à travers la ville.

Lorsque'en 1391 les peintres et tailleurs d'images forment à Paris la première corporation des métiers d'art, une révolution se prépare, car l'humanisme italien amènera l'émancipation de l'artisan qui sort de l'anonymat et s'individualise comme artiste, "créateur, une sorte d'alter deus soustrait aux normes communes [...] être inspiré, souverainement libre" (Raymonde Moulin).

CIMG7028-copie-1Dans nos incursions quotidiennes au sein du monde de l’art, nous rencontrons souvent des artistes ou des artisans (difficile parfois de faire la différence) qui, sur les marchés d’art locaux, les différents salons, la multitude de lieux nouvellement déclarés lieux d’exposition, nous offrent leurs vision de la création. Combien d'entre eux vont faire carrière artistique? Le simple fait de signer des tableaux ouvrirait-il aujourd'hui la voie vers la reconnaissance comme artiste? Le dernier mot est au public!

Dernièrement nous avons rencontré Nadia Moulin, qui expose ses créations au Singe en Hiver à Vaise jusqu'au 7 mai 2010. Se présentant d'abord comme artisane, Nadia peint sans encore avoir trouvé son style à elle, mais il y a quelque chose... A suivre.

Exposition du 7 avril au 7 mai 2010
Restaurant Un Singe en Hiver
8 Rue de la Claire 69009 Lyon

nadia.moulin@live.fr
http://www.galerie-creation.com/nm-nadiamoulin

Nadia exposera aussi à la 1ère Biennale de l’Ameublement et des Arts Décoratifs des Vals du Dauphiné Pont de Beauvoisin Isère et Savoie, les Vendredi 30 avril de 10h à 19h, Samedi 1er mai de 10h à 19h et Dimanche 2 mai de 10h à 18h. Entrée libre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N


Bonjour Eliza,


Je vous  remercie pour l'information passée concernant mon exposition et pour votre mot de la fin plutôt encourageant.


Cependant je trouve votre article un peu sévère voire péjoratif  pour la multitude d'artistes autodidactes d'aujourd'hui et d'hier qui je vous le rappelle n'ont pas toujours eu de formations
académiques ou "d'art officiel", les populaires, dans le mouvement des impressionnistes par exemple, Gauguin, Monet, Van gogh...ou pour  beaucoup d'artistes actuels
"reconnus" qui sont devenus artistes très tard et qui par leurs qualités de travail et autres sont aussi brillants que les artistes sortant d'écoles d'art.


"On entend par artiste tout personne qui crée ou participe par son interprétation à la création ou à la recréation d'œuvres d'art, qui considère sa création artistique comme un élément essentiel
de sa vie, qui ainsi contribue au développement de l'art et de la culture, et qui est reconnue ou cherche à être reconnue en tant qu'artiste, qu'elle soit liée ou non par une relation de travail
ou d'association quelconque" définition proposée par L'Unesco


Pour moi un artiste c'est avant tout une personne qui est capable d'exprimer des émotions ou une interprétation des choses de la vie par l'intermédiaire d'une activité artistique, la peinture, le
dessin, la sculpture, la photo... peu importe son parcours et ce qui a déclenché son envie d'exprimer différemment les choses.


L'art n'est pas forcement "élitiste" et doit resté ouvert à un large public comme il a toujours été! y compris sur les marchés d’art locaux, les différents salons, la multitude de lieux que vous
appelez "nouvellement déclarés lieux d'expositions"


Comme pourrait dire un artiste pastelliste reconnu et de formation personnelle que je ne citerais pas! "l'art  reste heureusement un lieu d'entière liberté ou chacun peu
exprimer ce qu'il veut et ce qu'il ressent..."


Cordialement,


Nadia MOULIN




Répondre
A


Bonjour Nadia,


Merci pour ce message que je me permets de publier, puisque actuartlyon est un site ouvert à tous qui a comme but d'inciter à parler d'art, de faire réagir les pros et les novices de l'art à des
articles qui sont pour nous autant d'occasions de faire des constats sur le monde de l'art aujourd'hui.


D'abord il faut comprendre que Actuartlyon n'est pas un site publicitaire, il se lit comme un journal critique, et au combien aujourd'hui on a besoin de critiques!


L'annonce de votre exposition a été pour nous, encore une fois, un prétexte pour aller au-delà de l'individuel et de proposer des réflexions, des interrogations qui touchent au plus près l'état
de l'art aujourd'hui.


Plus de 40 000 artistes inscrits à la Maison des Artistes, quelques miliers encore affiliés à d'autres régimes sociaux ou qui ne sont simplement pas déclarés, aujourd'hui le constat est là: il
n'y a plus de critères esthétiques et le peu de critiques qui subsistent encore débattent plus sur les implications politiques de l'art que sur l'art.


La seule définition de l'artiste professionnel valable en France de nos jours est purement administrative: au 1er euro obtenu par la vente de ses créations il faut s'affilier à la Maison des
Artistes. Comment le public peut-il se retrouver là-dedans? Ils préféreraient peut-être acheter des toiles imprimées dans les grands magasins de bricolage...


L'article ne parle pas d'école ou d'art élitiste versus autodidacte. N'oublions pas que nul ne peut être complètement autodidacte, à moins d'être Séraphine de Senlis... Artistes ou non, nous
remâchons le même matériau depuis des millénaires et nous avons tous un maître.


Gauguin? Très jeune, il a cotoyé Pissaro, Puvis de Chavannes et Cézanne avant d'arriver à Arles et se disputer avec Van Gogh. Van Gogh? A 27 ans, en visite du Musée d'Amsterdam se rend compte de
son manque d'expérience, part à Anvers puis à Paris pour perfectionner sa technique et prend des leçons d'aquarelle et de perspective auprès de son cousin français. Monet? A 22 ans commence à
étudier l'art avec Gleyre, Renoir, Sisley, Bazille, amitié dont naîtra en 1972 l'impressionnisme. Un peu plus tard Matisse prendra des cours dans l'atelier de Bouguereau, le dernier représentant
de l'art figuratif académique en France. Si les grands peintres comme ceux dont nous venons de parler n'ont pas suivi les cours de l'académie des beaux arts, il ne sont pas pour autant
autodidactes et radicalement réticents à l'art officiel. Mais les élèves ont largement dépassé leurs maîtres, car aujourd'hui dans la mémoire collective les noms de Monet, Van Gogh ou Matisse
résonnent sans faille.


Donc combien des 40 000 seront les Van Gogh de demain? C'est au public de s'exprimer...