Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher Un Sujet (Articles)

QUESTIONS d'ACTUART

point-d-interrogation_7692_w300.jpg
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:34

CIMG7119.JPGSimplicité, pas d’état d’âme apparent, juste esthétique du sujet ou plutôt de l’objet, esthétique de la mise en scène, images trompeuses, objets révélés par la lumière naturelle des fenêtres de la Villa Médicis... Voici en quelques mots le travail de Véronique Ellena exposé à la Fondation Bullukian jusqu'au 22 mai 2010: Natures mortes.

Véronique Ellena inverse le schéma référentiel du syntagme « trompe l’œil ». Car ses natures mortes révèlent la puissance trompeuse de l’image, mais pas comme on l’entendait chez un Zeuxis (464-398 av. J.C.)[1], un Giovanni da Udine (1487-1564)[2], chez les peintres flamands dès 1650 ou chez Chardin pour n'en citer que quelques moments de l'histoire de l'art.

CIMG7109.JPGSes natures mortes ne sont pas peintes pour donner l’impression de la présence des objets dans l’univers spatio-temporel de celui qui les regarde, mais en réalité la proposition de l'artiste fait le chemin inverse en nous faisant dire que ses photographies sont comme des peintures. Elle écrit avec de la lumière (photo-graphie) ce que les flamands donnaient à voir par la matière-peinture.

CIMG7116.JPGCar la recherche de la plastique picturale est évidente, par les textures des espaces photographiés qui transparaissent dans l’image finale, par le jeu du flou dans certains travaux, par le choix de la mise en scène qui dévoile des caractéristiques picturales par leur usure, leur exposition à la lumière. En travaillant avec des matériaux existants, l’artiste transforme le témoignage de la réalité en tableau.

Quelle serait alors la différence entre peinture et photographie ? Le mode de production, l’instrument certainement. Car l'atmosphère est la même, la texture, les teintes, la lumière diffuse...

CIMG7114.JPG

Natures mortes - photographies de Véronique Ellena
Entrée libre du mercredi au samedi de 13h à 19h

Echanges Culturels Bullukian
26 place Bellecour – 69002 Lyon 04 72 52 93 34

  __________________________________
[1] ZEUXIS Peintre grec, qui selon Platon et Aristophane, fut, avec Parrhasios, l'un des plus grands peintres de l'Antiquité. Pline l'Ancien raconte que lors d'un concours d'artistes les deux peintres se trouvant finalistes, proposèrent chacun une oeuvre au jury. Le premier à dévoiler son tableau derrière un voile fut Zeuxis: ses raisins étaient tellement réalistes qu'un oiseau passant essaie d'en picorer les grains. Prêt à déclarer Zeuxis victorieux, le jury se retournant vers l'oeuvre de Parrhasios, attendit que l'artiste dévoile à son tour son tableau. Grand fut l'étonnement de tous quand il se rendirent compte que le voile lui-même faisait partie du tableau.

[2] GIOVANNI DA UDINE Peintre et architecte italien, qui observe et peint les animaux et les plantes. Apprenti de Raphaël, il  peint la majorité des éléments dits décoratifs des tableaux de son maître. Vasari parle de ces motifs en les appelant "cose naturali", l'ancêtre du terme nature morte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires