Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Sujet (Articles)

QUESTIONS d'ACTUART

point-d-interrogation_7692_w300.jpg
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 08:55

 

Repost 0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 21:08

Sur-le-chemin-60-cm-x-60-cm.jpgAgréable surprise ce soir à l'Espace Artichaut au Vieux Lyon! Une bicyclette traîne dans le soileil couchant, comme abandonnée au milieu d'un je ne sais pas où, sous les feuillages d'un arbre sauvage ou dans un champ d'iris, sans support pourtant parfaitement stable, suspend le temps avec sa roue de côté, comme si elle venait brusquement de s'arrêter ou qu'elle attendait de redémarrer sa légère balade sur les sentiers quotidiens du bonheur. Une bicyclette heureuse donc.

Une impressionnante maîtrise du dessin fait ressortir ce sujet récurrent sur le fond vivant d'abstraction lyrique, longuement travaillé à l'huile. L'huile pour ne pas succomber aux mélanges de couleurs acryliques, l'huile pour prendre le temps de mettre en place tous les éléments que le sujet raconte. Mais ce qui est surprenant dans ce travail est l'huile travaillée comme de l'aquarelle qui donne toute cette douceur, toute cette intimité et qui nous rappelle tous ces souvenirs: ces bicyclettes d'un autre temps qui surgissent dans notre présent pour nous raconter tant d'histoires.

IMAG0108.jpgLe travail d'Anne-Marie ne s'arrête pas là, elle a décidé d'affronter un autre défi: de raconter ses émotions, ses angoisses, son envie de peidre, de se confronter à l'abstraction. Pas encore assez libre avec elle-même, mais déjà une grande qualité dans la mise en place de ses touches de couleur, on sent chez Anne-Marie une coloriste affirmée et, malgré quelques hésitations, toute sa générosité, toute sa sensibilité s'expriment déjà dans cette tentative abstraite.

Elle saura vous accueillir, vous accorder un moment d'attention et de sympathie tous les jours de 15h à 20h. Nous avons analysé ses prix et croyez-nous elle reste très abordable par rapport au travail. Si vous avez un coup de coeur, n'hésitez pas!

Exposition du 12 février au 26 février 2014
Espace Artichaut
2, Place du Petit Collège - 69005 Lyon (Face au musée de Gadagne)

du lundi au vendredi de 15h à 20h
samedi et dimanche 11h à 20h
Entrée Libre!

Repost 0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 22:12

 

Chers amis, chères amies,


 

g_MACLyon12RobertCombas02-copie-1.jpg
Robert Combas, "Couple Psychopatex" foulard twill de soie, édition 2012
Brochier Soieries pour le MAC Lyon,
impression à la lyonnaise Atelier de Soierie.

 

Notre dernière exposition éphémère de l'année,  

du 12 au 31 décembre 2013,

présentera de nouveau la collection de foulards d'artistes BROCHIER SOIERIES,

à Saint Jean
au 24 rue du Boeuf
.

Pensez à vos cadeaux de Noël made in Lyon!

logo brochier grand 20cm

 

4141242914 13438a9b5f b
Vincent Girard, Arbre lumineux
(tessons de verre cousus au fil de fer)

 

Pour bien finir l'année et vous souhaiter un bon début 2014, quoi de mieux qu'une bonne fête?!

Actuartlyon et Vincent Girard ont le plaisir de vous convier à "Propositions d'HIVERses",
soirée à l'atelier

le vendredi 13 décembre,
au 235 rue Vendôme Lyon 3e,
à partir de 19h

autour d'un verre... de lumière! 

ACCES métro Place Guichard Bourse du Travail

Plus d'infos: http://www.vincent-girard.com/ et page Facebook de l'évènement

 

DSC0166

 

Nous sommes heureux de vous annoncer également l'ouverture prochaine de notre boutique de soieries sous l'enseigne BROCHIER SOIERIES

dès janvier 2014
au 16 rue du Boeuf

(Vieux Lyon - Tour Rose).

Nous y installerons également le bureau Actuartlyon, car nous continuerons à developper nos projets dans l'art et investir ponctuellement d'autres espaces dans la ville pour exposer des artistes de talent.

lp.aspx--3----Copie.jpg

Repost 0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 12:00

Dimisca, COGEALAC, MIMI
prix des oeuvres

Après une magnifique exposition couronnée d'un vif succès auprès d'un large public lyonnais de près de 4000 visiteurs pendant deux semaines et demie à la Galerie des Terreaux, Place des Terreaux à Lyon, les oeuvres sont désormais disponibles à la vente sur rendez-vous au 06 69 75 90 50. Elles restent sur Lyon jusqu'à la fin du mois.

Pour tous les visiteurs qui sont passés à l'exposition sans pouvoir connaître les prix des oeuvres, nous publions ci-après les prix communiqués par les artistes, valables donc jusqu'à la fin du mois. Cliquez sur les images pour les aggrandir.


Laurentiu Dimisca

Daddy Crying 50x100cm
Tata plânge

Papa pleure

100 x 50

1000€

separation 50x100cm
Divortul

Séparation

100 x 50

1000€

History of Jesus 130x60cm
Povestea lui Isus

Histoire de Jésus

60 x 130

1300€

l-amour-tres-large-acryl-200x64.JPG
Dragostea larga

L’amour très large

160 x 50

1400€

O MANA DE AJUTOR-140X180
O mâna de ajutor

Un coup de main

180 x 140

3000€

RASTIGNIREA-130X180
Rastignirea

Crucifixion

180 x 140

3000€

TINTA-140X180-copie-1.JPG
Tinta

La cible

180 x 140

3000€

ZBORUL IUBIRII-180X140
Zborul dragostei

Le vol de l’amour

180 x 140

4000€

CAUT UN INGER-140X180
Caut un înger

Je cherche un ange

180 x 140

3000€

UMPUSCA-MA.jpg
Impusca-ma !

Tire-moi dessus !

180 x 140

3000€

Plantatie cu inimi

Plantation de cœurs

180 x 140

3000€

POVESTE FARA SFARSIT 1-2M X2M
Poveste fara sfârsit 1

Histoire sans fin 1

200 x 200

4000€

POVESTE FARA SFARSIT 2MX2M
Poveste fara sfârsit 2

Histoire sans fin 2

200 x 200

4000€

 

 

PLUS D'OEUVRES DE DIMISCA en cliquant ici

 

Aurel Gheorghiu-Cogealac

100 0248
Copilarie - VENDU

Enfance

65 x 55

500€

100 0195
Preocupari 1

Préoccupations 1

85 x 55

500€

100 0196
Preocupari 2

Préoccupations 2

85 x 55

500€

Picture-1299.jpg
Peisaj

Paysage

100 x 80

600€

100 0191
Porc

Cochon

130 x 89

1300€

COGEALAC-AUREL-5275-copie-1.JPG
Câine

Chien

120 x 100

1300€

100 0193
Baie

Salle de bains

120 x 120

1500€

100 0183
Bucatarie

Cuisine

120 x 120

1500€

100 0163
Arbore genealogic

Arbre généalogique

150 x 130

1900€

100 0162
Living

Salon

150 x 130

1900€

100 0175
Nud

Nu

190 x 100

1900€

100 0171
Bucatareasa

La Cuisinière

190 x 100

1900€

COGEALAC-AUREL-5321.JPG
Interioare

Intérieurs

190 x 100

1900€

    

 

MIMI REVENCU

 

50x70 cm
Sfarsitul Grijilor VENDU

 

 

 

 

 

Fini les angoisses!

 

 

 

 

 

 

60 x 50

 

 

 

 

 

 

500€

60x50
Eva

Eva

60 x 50

500€

50 x 70
Maria

Maria

60 x 50

500€

70x50
Ramas Bun

Adieu !

60 x 50

500€


50x70
Perfect

Parfait

60 x 50

500€

60x50 cm
Soprana

Soprano

60 x 50

500€

90x70 cm
Fatá in fatá

Face à face

100 x 80

800€

Dans - acril pe panza- 100 x 80 cm.
Vesti Bune

Bonnes nouvelles

100 x 80

800€

Dans in cerc - acril pe panza - 100 x 80 cm.
Hora

La ronde

100 x 80

800€

Seductie -acril pe panza- 100 x 80 cm.
Seductie

Séduction

100 x 80

800€

ZEN 80X100
Zen

Zen

100 x 80

800€

70 x 90 cm
Ascunsá

Cachée

100 x 70

600€

80 x 60 cm
Ia - Bluza romaneasca

La blouse roumaine

100 x 60

600€

Love - 90 x 70 cm
Declaratie de dragoste

Déclaration d'amour

100 x 70

700€

Story - 90 x 70 cm
Povestea unei nopti de vara
VENDU

L'histoire d'une nuit d'été

100 x 70

700€

Pasari 90 x 70 cm
Pasari Vorbitoare

Oiseaux parlants

100 x 70

700€

Amintiri in verde 120 x 100 cm.Amintiri in verde

Mémoires en vert

120 x 100

1800€

Oglinda 100 x 120 cm.Oglindá

Le miroir

120 x 100

1800€

''Inteleptii'' -acril pe panza- 120 x 100 cm
Batranii Satului

Les sages du village

120 x 100

1300€

Hello Mimi- acril pe panza -196 x 160 cm.
Hello Mimi

Hello Mimi

 190 x 160

3900€

Repost 0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 21:36

 

 

LOGO CONSULAT refacut

 

ICRP_logo-noir.JPG

ROUMANIE
- entre TRADITION & MODERNITE -


INVITATIEterreauxRECTO

EXPOSITION PEINTURE, PHOTOGRAPHIE et ART POPULAIRE ROUMAIN
commissaire d'exposition Eliza Ploia, Actuartlyon

Andrei Baciu (photographie), Aurel Gheorghiu-Cogealac (peinture), Laurentiu Dimisca (peinture), Sorin Onisor (photographie), Mimi Revencu (peinture),
Musée National du Village Roumain Dimitrie Gusti, Bucarest (art populaire)


du 25 octobre au 12 novembre 2013
GALERIE DES TERREAUX - 12 Place des Terreaux 69001 Lyon
 

WWW.EXPOROUMANIELYON.ORG

logo-facebook.jpg


 

LOGO copie-copie-1

 

Le Consulat Général de Roumanie à Lyon vous invite à un voyage à travers le temps et l'espace, pour vous faire découvrir l’art et l'esprit roumain, mais surtout ce qui fait sa spécificité, son authenticité. L'objectif de ce projet est d'engager le dialogue avec le public lyonnais pour inciter le plus grand nombre à penser la Roumanie à travers l’art: à travers des photographies pour parler de la Roumanie populaire et urbaine dans son quotidien, à travers des peintures qui s’inscrivent pour la plupart dans le style figuratif libre et qui établissent la transition entre le populaire et la plastique moderne, et à travers des objets d’art populaire roumain pour exprimer ces métiers et ces coutumes ancestrales qui donnent autant de cachet à chaque culture.


PROGRAMMATION
exposition ouverte du 25 octobre au 11 novembre
du lundi au dimanche: 10h - 19h
fermeture exceptionnelle mardi 29 octobre
déccrochage mardi 12 novembre à 12h

 

VENDREDI

25 octobre

 

10h - Ouverture de l’exposition en présence des artistes peintres

 

17h00 - Conférence

L’architecture vernaculaire roumaine entre passé et avenir, Dr. Vivian Dragomir, directeur du patrimoine au Musée National du Village Roumain Dimitrie Gusti, Bucarest

L’architecture traditionnelle, non institutionnelle et anonyme, œuvre du paysan-architecte, présente une grande variété de formes, selon la région, les ressources économiques et le contexte culturel, facteurs matériels et immatériels qui constituent la marque identitaire de chaque architecture.


 

SAMEDI

26 octobre

 

17h00 - Projection cinématographique - documentaire

Cérémonie de mariage à Dăbâca („Nuntă la Dăbâca”, 1987)

Le documentaire réalisé par George Derieţeanu, sur la base d’un scénario scientifique du chercheur Rusalin Işfănoni, traite un des moments les plus importants de la vie: le mariage, dans un cadre féérique du Conté des Padureni, zone montagneuse de la Transilvanie, au coeur de la Roumanie.



DIMANCHE

27 octobre

 

17h00 - Projection cinématographique - documentaire

Cérémonie de mariage à Dăbâca („Nuntă la Dăbâca”, 1987)

Le documentaire réalisé par George Derieţeanu, sur la base d’un scénario scientifique du chercheur Rusalin Işfănoni, traite un des moments les plus importants de la vie: le mariage, dans un cadre féérique du Conté des Padureni, zone montagneuse de la Transilvanie, au coeur de la Roumanie.

 


LUNDI

28 octobre

 

17h00 - Conférence

 Le costume populaire roumain, Dr. Georgiana Onoiu, muséographe au Musée National du Village Roumain Dimitrie Gusti, Bucarest

Le costume populaire roumain a une structure complexe, on y retrouve les éléments traditionnels récurrents, malgré une grande diversité régionale.

 

 

MARDI

29 octobre

 

 

 

FERMETURE de l'exposition  

MERCREDI

30  octobre

 

17h00 - Conférence & présentation de livre
Jean-Pierre LONGRE, Une belle voyageuse. Regard sur la littérature française d’origine roumaine. Éd. Calliopées, mars 2013

Jean-Pierre Longre, Agrégé d'Université, Docteur ès Lettres


 

 

JEUDI

31 octobre

 

17h00 - Conférence & présentation de livre

De Napoca (Cluj) à  Lugdunum, un parcours écrit :  Judith Martin. Originaire de Cluj en Roumanie, Judith Martin arrive dans les années 70 à Lyon où elle enseignera les langues et littératures roumaines et hongroises à l’Université , puis exercera en communication et documentation à la D.R.A.C. Rhône-Alpes. Dans ses trois livres sont évoqués, sans en être le sujet principal, les paysages, la culture, l’histoire, dans ses avatars, de son pays d’origine et sa relation affective avec la France. 


 

VENDREDI

01 novembre

 

17h - Conférence

Le documentaire sociologique, une modalité de prendre des notes – approche scientifique roumaine, Dr. Aurelia Tudor, directrice scientifique au Musée National du Village Roumain Dimitrie Gusti, Bucarest

A la fin du 19e siècle l’homme invente le cinématographe, qui constituera une ressource précieuse pour les scientifiques sociologues, sous sa forme documentaire. L’Ecole Sociologique de Bucarest, sous la direction du Prof. Dimitrie Gusti, a été parmi les pionniers de cette méthode de recherche sur le village traditionnel roumain.


 

SAMEDI

02 novembre

 

16h00 - Conférence

Présence Bucovinienne dans l'espace littéraire Rhône-Alpes, Cornelia Petrescu, écrivaine d'origine roumaine


 

DIMANCHE

03 novembre

 

17h00 - Conférence 

La littérature roumaine d’hier, d’aujourd’hui et de demain entre tradition et modernité, Jean Louis Courriol, Professeur universitaire, docteur d'état de Langue, Littérature et Traductologie Roumaines à l'Université Lumière Lyon 3


 

LUNDI
04 novembre

10h00 - Atelier de peinture sur verre d'une icône traditionnelle roumaine avec les élèves de l'école Pierre Corneille et Mirella Neagoe, artiste populaire roumaine

Matériel de beaux arts fourni par BOESNER Lyon

logo-lyon-HD.jpg

 

MARDI
05 novembre

10h00 - Atelier de peinture sur verre d'une icône traditionnelle roumaine avec les élèves de l'école Pierre Corneille et Mirella Neagoe, artiste populaire roumaine


 

MERCREDI

06 novembre

17h00- Conférence:
L’art singulier roumain, tradition ou modernité ?, Eliza Ploia, commissaire d'exposition, sémioticienne de l'art, collectionneuse et critique d'art Actuartlyon


 

JEUDI
07 novembre

10h00 - Atelier de peinture sur verre d'une icône traditionnelle roumaine avec les élèves de l'école Pierre Corneille et Mirella Neagoe, artiste populaire roumaine


 

VENDREDI

08 novembre

 

10h00 - Atelier de peinture sur verre d'une icône traditionnelle roumaine avec les élèves de l'école Pierre Corneille et Mirella Neagoe, artiste populaire roumaine

 

20h - Concert

« Maria Tanase », par Oana Catalina Chitu, chanteuse d’origine roumaine, évènement organisé par le Consulat Général de Roumanie à Lyon et l’Institut Culturel Roumain de Paris au Château de Montchat, Place du Château, 69003 LYON, à l'occasion du centenaire Maria Tanase.


DECOUVREZ Maria Tanase, la plus populaire des chanteuses de musique populaire roumaine en cliquant ICI (documents d'archive)

 

Réservations indispensables : culture.consulatro@gmail.com


 

DIMANCHE

10 novembre

 

17h00 - Conférence

La Roumanie entre image et réalité : stéréotypes d'hier et d'aujourd'hui, Dana Popescu-Jourdy, enseignant-chercheur à l'Institut de la Communication de l'Université Lumière Lyon 2
Le plus souvent, l'image de l'Autre passe par des stéréotypes, images construites par des discours culturellement déterminés. La conférence propose un retour dans le temps pour interroger l'image de la Roumanie en France depuis le début du siècle dernier et finalement pour mieux comprendre la réalité roumaine actuelle. 


 

MARDI

12 novembre

 

 

 

 

10h00 - Atelier de peinture sur verre d'une icône traditionnelle roumaine avec les élèves de l'école Aimé Césaire et Mirella Neagoe, artiste populaire roumaine

 

 

12h - Déccrochage

matériel de beaux arts fourni par BOESNER Lyon

logo-lyon-HD.jpg

 

 

 

ICRP_logo-noir.JPG

ACTUARTLYONlogoGRANDorange-copie.jpg

sigla-mnsdg.jpg

logo--2-.png

logo-lyon-HD.jpg

dimitri-maconnerie.jpg

 

1343049601_logo-rhodimprim.png

 

   

logo-grand.jpg

 

100 0009

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 12:15

g_MACLyon12RobertCombas02.jpgChers internautes,

Vous nous suivez depuis le début de l'aventure Actuartlyon, depuis bientôt 4 ans.

Oui, depuis un bon moment nous avons peu publié d'articles sur l'actualité lyonnaise des arts, mais soyez rassurés, Actuartlyon n'est pas mort! Impliqués depuis plus d'un an dans différents projets toujours liés à l'art, nous n'abandonnons pas nos idées et notre soutien aux artistes.

Après une belle exposition de David Lefebvre à l'Espace Artichaut en début d'année, le commissariat d'exposition de l'évènement Laurentiu Dimisca à la Mairie du 2e au mois de mars, nous vous proposons, dès la semaine prochaine, de découvrir en plein coeur du Vieux Lyon la première boutique éphémère de soierie lyonnaise où vous pourrez trouver de beaux foulards en soie imprimés avec des motifs de peintres célèbres.

342_____carre-de-soie-cassatt-silk-square_48.jpgNée d'une étroite collaboration avec la maison BROCHIER SOIERIES, fleuron de la tradition lyonnaise, fournisseur des plus grands musées du monde, détententrice d'une histoire familiale de plus de 120 ans, cette exposition-vente se déroulera entre le 16 juin et le 14 juillet 2013. Une belle occasion de rappeler, s'il y a encore besoin, l'histoire fusionnelle de Lyon et la soie, et comprendre aussi ce savoir faire précieux qui est l'enoblissement de la soie. A découvrir sur place, entre autres, le carré twill de soie "Couple psychopatex" de Robert Combas ou le "Summertime" de Mary Cassatt imprimé sur du crêpe de soie, ainsi que des démonstrations de peint main sur la panne de velours, technique typiquement lyonnaise. 

20130302_190917.jpg 

logo brochier grand 20cm

Lyon - Saint Jean - La Soie
Exposition - Vente

du 16 juin au 14 juillet 2013
16 rue du Boeuf 69005
Tour Rose - Vieux Lyon

Ouvert 7j/7
Eliza Ploia & Signorino Leonardi
06 69 75 90 50 / 06 60 86 70 25

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 09:33
point-d-interrogation_7692_w300.jpgEt si l’art ne servait à rien d’autre qu’à regarder ce que l’on ne sait plus voir, comme dirait Paul Valéry ? S’il n’était qu’un exhausteur de goût, un révélateur du monde ?
Nous ne sommes pas le premiers à nous poser la question de savoir à quoi sert l’art, et sans doute ni les derniers. A chaque fois, à chaque époque, la plupart des penseurs sont arrivés à la conclusion inexorable que l’art ne sert à peu près à rien, rien de saisissable. Comment expliquer alors que l’art s’exprime aussi fort dans la société humaine, à tel point qu’une civilisation sans art est une civilisation morte ?
D’après Kant le concept d’art s’oppose à celui d’utilité, comme le beau peut s’opposer à l’agréable, l’imprévisible au prévisible. L’agréable est ce qui agrée mes sens, ce qui flatte mes goûts et me rassure dans mes choix. Le beau, et implicitement l’art, est ce qui est considéré en soi, indépendamment de mes attentes, au-delà de l’utile, du nécessaire, du prévisible, du réel quotidien.
L’art peut s’opposer aussi à la vérité et à la raison. Nietzsche donne à l’art une fonction presque guerrière, de contrecarrer les aspirations intellectualistes prétentieuses de croire que l’homme peut détenir la vérité, alors que l’art nous fait vivre là où la vérité nous fait mourir. L’art nous permet d’élargir le champ de vision du réel.
L’art ne servirait donc à rien, mais il est indispensable et  Bergson le définit comme une parenthèse essentielle de la réalisation existentielle de soi, en tant qu’être pensant, qu’être philosophique, opérant au niveau intime sa déprise de soi pour mieux voir le monde. S’ouvrir à l’art, c’est se déprendre de soi et laisser advenir le monde.
Alors s’ouvrir à l’art est un choix. Un mode de penser et de vivre. Un acte de désobéissance, de liberté. Un instant de bonheur et d’émerveillement.
Et si l'art ne sert à rien, nous vous attendons quand même en février à Saint Jean, à l'Espace Artichaut!

 

ARTICHAUT2013 copie

 

ARTICHAUT2013céramique

David Lefebvre, art fantastique
Vinz’U, street art

Isabelle Deboeuf,
Christine Herbeau, céramique
                       
Espace Artichaut
du 1er au 28 février 2013
ouvertures: 11h - 13h & 14h - 19h

2 Place du Petit Collège 69005 Lyon
espace-artichaut-SMALL (12LR010--vachapatis-copie.jpg
PERFORMANCE LIVE VINZ'U
le 1er février 19h
sous réserve!...
(les streeteurs sont imprévisibles!)
PERMANENCES des ARTISTES
pendant l'exposition/
DAVID LEFEBVRE & CHRISTINE HERBEAU:
ME 20 et SA 23 février
ISABELLE DEBOEUF:
SA 9, ME 13, SA 16, ME 27 et JE 28 février
DECCROCHAGE/
JEUDI 28 février à partir de 18h
Repost 0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 11:14
ARTICHAUT2013 petite banderoleEn vous souhaitant meilleurs voeux pour cette nouvelle année, en ce début 2013 Actuartlyon vous propose une nouvelle expérience sensible. Deux artistes plasticiens et deux céramistes se joignent à une réflexion sur le monde de l’art aujourd’hui.
 
Dans le Livre de la Genèse, qui raconte la création, à partir du Chaos, de la Terre, de l’homme et avec lui de la vanité, la légende raconte qu’après le grand déluge, terrible punition divine, les seuls survivants, qui parlaient la même langue, entreprennent de bâtir une tour pour atteindre le ciel. En voyant ce projet comme un défi, Dieu mélange leurs langues, ce qui mène à l’échec du projet par impuissance de communication, chacun parlant une langue différente.
 
Le CHAOS, l’état de l’Univers avant la Création du Monde, avant l’organisation, l’ordre, la règle, la norme, la langue. Et aujourd’hui ? Il semblerait que les règles, les normes n’existent que pour être transgressées. Après avoir construit l’imposant édifice de toute une civilisation reposant sur la construction d’un système complexe, une vraie Tour de Babel du 3e millénaire, l’humanité est peut-être en face d’un changement important. 2012 s’est achevé sur la controverse peu crédible de la fin du monde, mais plusieurs analystes politiques et économiques, des sociologues et des anthropologues prédisent la fin d’UN monde.

Dans l’art nous assistons depuis quelques dizaines d’années à la démultiplication des points de vue, des critères de valeur et de pratiques artistiques, sans vraiment pouvoir expliquer ce phénomène, de société, comme si chacun – artiste, critique d’art ou spectateur – pouvait parler sa langue qu’il aura soi-même inventée, une polyphonie chaotique de laquelle un nouveau monde va naître. Le chaos, liquide amniotique d’où une nouvelle vie va éclore.
 
titreL’exposition "Chaos ou les mondes de Babel"  se veut d’abord un parallèle entre deux styles, deux pratiques picturales très différentes, deux évolutions artistiques, bien qu’elles aient la même racine : les "beaux arts". David Lefebvre, le peintre fantastique des Babels, nous offrira la vision de la Tour, du labyrinthe, de l’acte de création minutieuse d’un monde, devant lequel on ne sait pas si l’on assiste aux fouilles d’une métropole antique ou à la construction d’une magnifique ville du futur. Passionné par les civilisations anciennes il sera ce témoin du passage du temps, sédimenté pendant des millénaires et symbolisera ce magnifique art entré presque dans l’histoire, fascinant et déroutant. Si David Lefebvre va de la réalité, immortalisée dans ses carnets de voyage, à son atelier où se créent ses toiles, Vinz’U, performeur graffeur grenoblois en pleine ascension, investit la réalité, de l’atelier à la rue, et nous apportera cette touche explosive du street art, de la performance, de l’éphémère, avec une thématique architecturale, toujours l’empilement de figures, surtout de visages illustrant justement cette polyphonie de points de vue à laquelle on assiste aujourd’hui.
  
L’exposition accueillera également deux artistes céramistes. Isabelle Deboeuf, céramiste bressanne, nous présentera sa nouvelle collection « signéIsade » inspirée à la fois de l’art aborigène et polynésien, des motifs décoratifs hellénistiques, de l’art maghrébin et des motifs traditionnels français comme la dentelle de Cluny. Christine Herbeau, céramiste lyonnaise nous proposera ses céramiques bichromiques aux formes épurées.  
 
 
ARTICHAUT2013céramiqueDavid Lefebvre, art fantastique
Vinz’U, street art
Isabelle Deboeuf & Christine Herbeau, céramique
 
Espace Artichaut
du 1er au 28 février 2013
2 Place du Petit Collège 69005 Lyon

Vernissage le vendredi 1er février
à partir de 18h, en présence des artistes
horaires d'ouverture à préciser prochainement 
C O N T A C T   Eliza Ploia 06 69 75 90 50 actuart@actuartlyon.com  
   
         
Tours et détours, huile sur toile, 81x65cmDAVID LEFEBVRE – art fantastique
Né à Crépy en Valois en 1968, il vit et travaille à Lyon depuis 1969. Diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts et de la Faculté d'Histoire de l'Art et d'Archéologie de Lyon, il donne des cours d'arts appliqués, d'histoire de l'art et de dessin-peinture dans plusieurs établissements depuis 16 ans. Après plusieurs prix prestigieux dans la région lyonnaise, après avoir exposé dans des galeries à Honfleur, Lille, Arles, Paris, Genève, Bratislava, Chicago, Galveston, Denver, Harrisburg, ces quatre dernières années David a trouvé sa famille artistique dans le mouvement d’art fantastique européen, avec des participations annuelles aux prestigieuses manifestations contemporaines en France et à l’étranger. 
D’insolites preuves de minutie du visuel et du visible, ses tableaux semblent être éternellement fouettés par le vent ou la pluie, ou bien submergés dans des eaux tourmentées. Le travail de la matière est gradué par trois étapes principales : le croquis, la préparation du support et la peinture en couleurs. En utilisant une perspective profonde pour ses intérieurs et une perspective relativement peu profonde pour ses paysages extérieurs, le pinceau de David construit des labyrinthes d’escaliers, colonnes, arcades ou toits, structurés pour rendre l’irréel possible ou l’impossible réel. Car ces enchevêtrements attirent l’œil pour le perdre dans des mondes escheriens. Le travail de la lumière y est considérable : les tons de rouge, orange, bleu, vert foncés sur les plans opposés à la source lumineuse deviennent presque blancs sur les pics, ce qui rend ses tableaux mystérieusement lumineux avec très peu d’éclairage.  
1987-1992 Diplômé de l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon - Atelier Jean Claverie
1988-1994 Diplômé de la Faculté d'histoire de l'art et d'archéologie de l'Université Lumière Lyon II
1996 Prix du Conseil Général du Rhône
1998 Grand Prix du Salon de Printemps
1999 Grand Prix de la Fondation Paul Ricard
2010 Prix du Public, Salon d'Art Fantastique Européen du Mont Dore
2001-2004 Galerie Le Fleuron, Honfleur
2003-2005 Galerie Schème, Lille
Galerie La Cour des Arts, Arles
2007-2010 Galerie Terre des Arts, Paris
2005-2011 USA : Chicago, Desmoines, Cap Cod, Gavelston, Omaha, Denver, Harrisburg
2001 Galerie Quai des Arts, Genève, Suisse
1991 Biennale Internationale de l'Illustration de Bratislava, Slovaquie
2008, 2009 Salon Comparaisons, Grand Palais, Paris
2010 Salon d'Art Fantastique Européen, Mont Dore, Puy de Dôme
Biennale d'Art Contemporain, Saint Léonard de Noblat, Haute-Vienne
Salon des Artistes Français, Grand Palais, Paris
2011 Espace Paul Ricard, Belleton-Genet-Lefebvre, (évènement Actuartlyon)
Salon d'Art Fantastique Européen, Mot Dore, Puy de Dôme
FAERIE 2011, Biennale des Arts de l'Imaginaire, Arlon (Belgique)
2012 Biennale d'Art Fantastique "Chiméria", Sedan, Ardennes.
Grand Théâtre de Bayuquan, province du Liaoning, Chine.
Musée Provincial du Hainan, Haikou, province d'Hainan, Chine. 
 
phoca thumb l 002 4ansVINZ’U – street art
« Il dessine depuis toujours, commence à bidouiller avec les bombes vers seize ans, rentre dans la prestigieuse école de dessin Emile Cohl à 18 ans et s’attaque ensuite sérieusement au graffiti. Fort d’une excellente technique (dessin traditionnel et pinceaux), Vinz s’approprie aussi facilement le travail en volume que les situations engagées : grosse prestation au premier Meeting of Style avec le collectif Force Urbaine comme plusieurs sessions à Mostar dans une Bosnie toujours sur le pied de guerre. Ses réalisations à la frontière entre illustration et graffiti, ont rapidement trouvé leur place dans les pages du journal Le Monde et celles de publications à la pointe de l’art urbain comme Rétroactif des Editions Populaires. Vinz a notamment signé la réalisation d’une série de 9 skates pour les riders du team Quiksilver, a participé à la biennale d’art contemporain de Lyon ainsi qu’à toutes les expositions collectives Spacejunk, dont il est l’un des piliers pour toutes les actions «Live». » (Spacejunk)
  
ISADE bandeau blogISABELLE DEBOEUF – céramique ISADElogo.jpg 
 Installée depuis 1986 dans le Revermont après ses études d’arts plastiques à Mâcon, Isabelle Deboeuf travaille à partir de la terre avec passion et talent. Elle donne jour à de nouvelles créations depuis 2011 avec sa collection « signé Isade » . Au fil du temps, les lampes, les vases, les luminions et autres objets de décoration sont agrémentés de motifs d'inspiration ethnique sans cesse renouvelés. Les couleurs et matières sont réalisées à partir de terre colorées, d'émail et de métaux précieux tel que l'or, le platine, le cuivre ou lustres qui donnent des effets mats, brillants et métalliques. Son travail demande du temps, de la précision et les céramiques sont cuites de nombreuses fois à différentes températures pour vous emmener au plus près de l'ambiance choisie parmi les ornements décoratifs de différentes cultures. 
1981 à 1985 Ecole des Beaux Arts à Mâcon option céramique
Avril 1986 Création de mon entreprise ''Poterie du Mont Myon'' à Courmangoux dans l'Ain, inscription à la Chambre des Métiers. Je travaille la terre vernissée avec l'engobe de Terre de Bresse.  Je participe à des expositions artisanales locales et à des salons sur Bourg en Bresse
Janvier 1995  Changement de local et installation sur la commune de Treffort Cuisiat. Mon atelier s'appelle désormais « Poterie Isabelle Deboeuf ».  Je participe à différents marchés de potiers en Rhône Alpes.  Je suis une des organisatrices du marché de potiers de Châtillon sur Chalaronne
Juin 2011 Je crée une nouvelle production de pièces uniques ''signé Isade''
Stages Je participe à des stages de communication, d'étalagisme , de paquets cadeaux par le biais de la Chambre des Métiers et d' un centre de gestion agréé
                      Stage au CNIFOP de décoration au pinceau
                      Stage de calligraphie avec Marie Papillon,  Boubakar
                      Fofana , Jean Larcher, Sophie Veerbek, etc...
                      Stage d'aquarelle avec Lek Nakarat
Marché de potiers Meillonnas,  Chatillon sur Chalaronne, Les Tupiniers de Lyon , Morestel , Saint Bonnet les Oules, Avranche, Pierre de Bresse, Besançon, Beaume les Messieurs, Cluny, Le Breuil, Villerest, Dieulefit, En Provence
Adhérente à l'association des métiers d'art de l'Ain


P1150073CHRISTINE HERBEAU - céramique
Née le 18 novembre 1970 à Lyon
FORMATION
1998 Stage tournage, émaillage - Atelier La Bonne Pente (Lyon 1er)
1994 Cours de Poterie (colombin, plaque …) - Atelier Matière Contact (Lyon 7ème)
1993 Cours de Modelage - Stoneleigh Art Center - Grande Bretagne
1992/93 Deug d’anglais (Lyon II)
PRINCIPALES EXPOSITIONS
2012 Espace Beaux-Arts (Lyon 6ème)
2012 Activ’Art (Lyon 1er)
2012 Lion’s Club (Novotel Lyon Bron)
2010 Galerie Kalloné (Crémieu)
2010 Galerie Malvina (Les Vans)
2009 Galerie Atelier des Ombres (Lyon 5ème)
2008 Galerie Cavallucci (Salers)
2007 Art’lette Galerie (Lyon 2ème)
2006 Espace Baudelaire (Rillieux la Pape)
2006 Galerie Franck Meunier (Ferney-Voltaire)
2003 Galerie Les Nabis (Caluire)
2001 Galerie Tapis Rouge (Lyon 2ème)
1999 Mairie du 1er arrondissement (Lyon)
1998 Art Forum (Montreux)
1996 Galerie Croix Rousse art (Lyon 1er)
1993 Ewell Library (Grande Bretagne)
Depuis 2001 : participation à une cinquantaine de marchés de potiers (Ferney Voltaire, La Chaise Dieu, Les Vans, Uzès, St Gervais…)
En exposition permanente dans les galeries Activ’Art (Lyon 1er) et Cavallucci (Salers)
Expose depuis 1997 au Marché de la Création de Lyon
Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 18:43

20121112_164234.jpg
Nous vous avons souvent fait part de nos visites aux divers salons lyonnais et régionaux, aujourd'hui c'est le tour du Salon de Lyon et SudEst.
Fondé en 1927, réputé comme "le plus prestigieux des salons lyonnais", à en croire le bouche à oreille, Le Salon du SudEst aurait cultivé chaque année "la qualité", à en croire les bénévoles qui assuraient la permanence au Palais Bondy il y a une semaine. Le président du salon, Jean-Louis Mandon, galeriste par ailleurs, qui assume librement le conflit d'intérêt, exprime dans le mot d'introduction du catalogue un désir de réflexion sur "une nouvelle situation de l'artiste accomplissant l'acte de peindre", sans pour autant clairement l'expliquer.

20121112_163207.jpgMais, effectivement, à regarder l'exposition, de manière générale la sélection semble avoir une certaine homogénéité, axée sur la technique. Pourtant que voudrait dire la qualité et la technique, après plus d'un siècle de photografie, à l'heure du tout numérique et à l'époque du contemporain qui explore tous les modes d'expression?... Quelques émotions ont animé notre visite, de la palette vivante de Favrène à la thématique étrange, mélange de Bacon et Garouste de Robert Düran, de "La Cène" du Collectif 6 aux sculptures en bois et verre de Michel Valeyre.

20121112_163501.jpgMais un nuage d'angoisse trône au-dessus du Palais Bondy, car les locaux fermeront cet été pour travaux pendant deux ans. Quelle solution pour les salons annuels, qui sont devenus autant de rendez-vous des amateurs lyonnais? La Ville de Lyon ne propose apparement aucune pour toutes ces manifestations artistiques. Payantes jusqu'à présent, les salles du Palais Bondy seront-elles encore plus chères après modernisation des locaux? A suivre...

 

20121112_163856.jpg

 

85e SALON DE LYON ET SUDEST
jusqu'au 2 décembre 2012
ouvert tous les jours de 14h30 à 19h
et dimanche de 10h à 13h et de 14h30 à 19h
Palais de Exposition18/20 Quai Bondy, Lyon 5e

Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 07:05

L'égo-culture ou la culture de l'égo?

100_0036.JPGComme l'avons fait toute la période de Graff'ik Art, Festival du Graffiti et du Street Art à Lyon, dimanche dernier nous nous sommes rendus à la "jam session", performance de graffiti sur le mur d'enceinte de l'usine TASE à Vaulx-en-Velin. Il était important, le dernier jour du festival, de faire le bilan de l'opération et nous avons intérrogé le président de FEDEVO (l'association organisatrice), Ruddy Moradel, ancien graffeur lui-même, hip-hopper et promoteur des cultures urbaines.

L'opération aurait atteint les 80% de ses objectifs, et, étant donné le peu de soutien financier de la part des institutions, Ruddy était satisfait. En effet, grâce à la mobilisation des graffeurs, monde de réseaux par excellence, on peut dire que Graff'ik Art a rempli sa mission la plus importante: celle de promouvoir la culture urbaine jusqu'au centre de Lyon et d'exister dans le champ de la création contemporaine, jeune et dynamique. 

100 0029Mais nous aimerions revenir sur un point qui est celui de la place que l'institution a bien voulu donné à cet évènement. Dans notre interview nous avons demandé à Ruddy s'il avait essayé d'obtenir le soutien de Thierry Raspail, qui, à Lyon, semble être LA personnalité sur la place de l'art contemporain, lequel aurait gentiment refusé pour raison qu'il n'aime pas le graffiti. Et pour autant, durant la Biennale de Lyon 2011 dans le cadre de Veduta, il avait confié à FEDEVO l'organisation de la journée dédiée aux cultures urbaines à l'usine TASE (on y voit encore de loin l'affiche de la Biennale et des murs entiers couverts de graffiti). Mieux encore, le MAC Lyon organisait en 2008 une rétrospective Keith Haring, le précurseur du graffiti urbain...  Effectivement dans ces cadres bien cadrés les budgets ne manquent pas et ne nécessitent aucun justificatif de rendement. Mais aujourd'hui la crise économique tranche dans le vif les budgets de la culture et cela ouvrira peut-être d'autres voies que cette culture de masse. Quelle en aurait été la répercussion si Bansky se serait présenté en personne au festival Graff'ik Art? Très certainement on y aurait vu le gratin de l'art contemporain à Lyon... 

Mais peu importe Graff'ik Art a eu lieu et a eu le mérite d'exister. C'est parti pour l'année prochaine, les graffeurs s'accrochent!  

100 0035L'égo-culture ou culture de l'égo? En tant que sémiologue, j'ai voulu exprimer à travers ce néologisme d'"égo-culture" un certain aspect des décideurs institutionnels de la culture aujourd'hui. A force de faire uniquement ce qui leur plaît, par cooptage, par copinage, par goût etc., ils finissent de ne flatter que leurs égos. Est-ce l'objectif de la culture à Lyon? Ou peut-être qu'un jour des évènements comme Graff'ik Art bénéficieront aussi des investissements nécessaires pour rentrer dans le 21e siècle? Et de reposer la question: quelle définition peut-on donner à l'art contemporain? Doit on rester dans cette problématique, comme l'a si bien défini Michel Onfray: est-ce le musée qui fait l'oeuvre ou l'oeuvre qui fait le musée? Que faut-il faire pour que le graffiti soit enfin considéré comme art contemporain? 

Repost 0