Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher Un Sujet (Articles)

QUESTIONS d'ACTUART

point-d-interrogation_7692_w300.jpg
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 11:28

tribunal1 001En réponse aux questions que nous posent de nombreux artistes lyonnais, dont certains refusés au Marché de la Création, suite au jugement du Tribunal Administratif de Lyon prononcé sur l'affaire Martha Melikian, nous publions, comme nous l'avons fait dans un précédent article, le-dit jugement. (cliquez sur l'image ci-contre pour ouvrir le document pdf)

Mais que pouvons-nous en dire, sans avoir bien entendu la prétention d'être juristes? Reconnue de tous comme quelqu'un de discret, voire très timide, ne faisant de l'ombre à personne, Martha Melikian ne demandait que de pouvoir s'installer sur le marché s'il y avait de la place. Acceptée sur ce marché, puis refusée, alors qu'il y avait toujours des places non-occupées, on aurait pu, comme on l'a fait pour certains refusés, lui accorder cette autorisation. Mais au contraire, la mairie s'est acharnée en lui signalant même, par lettre recommandée, l'interdiction d'exposer. Il y a 2 ans, pour faire valoir ses droits, Martha Melikian saisissait le Tribunal Administratif, qui, en rendant son jugement, annulait toutes les décisions à son encontre, en ne reprenant qu'un seul point de la requête, "l'incompétence des signataires", sans reprendre les autres arguments de la plaignante.

Mais qu'advient-il alors du fonctionnement du marché, étant donné que les signataires des autorisations d'exposer seraient reconnus "incompétents" et que la commission semblerait, elle, n'avoir aucun rôle au sein de la Direction Economie Commerce et Artisanat qui gère le marché? C'est la question que vous nous posez tous. Il est vrai que ce jugement crée un trouble, voire un vide juridique, et qu'en réponse, vous, artistes refusés ou qui désirez vous porter candidats pour exposer sur le marché, nous vous conseillons, en vous munissant de ce jugement et du règlement du marché, de consulter le Tribunal Administratif ou le Barreau de Lyon qui propose des consultations gratuites sur rendez-vous.

Maintenant il résulte qu'il y a une règle sur les marchés de France, que le maire de chaque municipalité, lorsqu'il met un espace public à disposition, il ne peut en aucun cas édicter des règles qui viennent à l'encontre du droit au libre commerce et à l'industrie, sinon il fait un abus de pouvoir. De même l'accès à l'espace public doit être soumis au principe d'égalité, maintenir le domaine public inoccupé alors qu'il y a des demandeurs, est contraire à ce principe. D'ailleurs nous rappelons aux instances qu'encore une fois, ce dimanche matin, plusieurs véhicules occupaient l'espace public consacré aux artistes pendant la matinée...

Si vous pouvez justifier d'une inscription à la Maison des Artistes ou toute autre forme de déclaration auprès de l'administration fiscale de votre profession d'artiste indépendent, de présenter une assurance responsabilité civile professionnelle, de vous engager que vos oeuvres sont originales et que vous en êtes le producteur, on ne pourrait vous refuser le fait d'occuper, moyennant une rémunération au placier, une place sur le marché.

Voilà les quelques conseils que nous pouvons vous donner, en sachant qu'actuellement, chacun y va de son interprétation, et que tout le monde prétend avoir raison. Nous ne prenons partie ni pour l'un, ni pour l'autre, nous prenons acte de la décision du Tribunal Administratif, et nous recommandons à chacun de faire valoir ses droits.

Et pour apporter plus de légèreté et d'humour sur ce marché, que nous nous allons publier chaque mois Le Petit Journal satirique et comique des rumeurs et autres cancans que nous rapportent les artistes du marché. Reconnus, nous Actuartlyon, comme les moutons noirs, à tous ceux qui nous critiques ou qui ne comprennent pas notre action, nous voudrions leur rappeler que nous nous tenons à leur disposition pour débattre.

 

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:26

Vidéo Tribune de Lyon 12 octobre 2011:
martha-tribune.jpgEncore une fois, le Marché de la Création intéresse la presse lyonnaise, non pas pour son souhaitable dynamisme, mais pour la polémique suscitée par la commission de séléction. La presse reprend l'"affaire Martha Melikian" dans un article paru lundi dernier dans le Progres et hier dans La Tribune de Lyon. Mais quel est le problème?

D'après l'enquête menée par le journaliste du Progrès, il semblerait que la Ville de Lyon délègue tout le pouvoir décisionnaire à la commission de séléction. Jean-Luc Mérigot, le président de l'association "Le quai des artistes" qui regroupe une certaine majorité d'exposants du marché, semble adopter la même position.

Règlement du Marché de la Création
002.jpgNous avons lu de nouveau le règlement pour avoir la confirmation que cette commission de sélection a pour fonction de s'assurer de l'authenticité des oeuvres et de l'originalité du travail exposé. Elle a aussi pour mission, lors du renouvellement des autorisations, de s'assurer que le travail des artistes a évolué, et, à ce titre, elle donne un avis aux personnes qui prennent la décision d'accorder ou non une autorisation pour obtenir une place sur le marché. Et, à lire l'article 4 du dit règlement, la seule personne habilitée à accorder cette autorisation serait l'Adjoint à la DECA, aujourd'hui Marie-Odile Fondeur:

"Le procès-verbal de l'avis de la commission sera transmis à l’Adjoint au Commerce et Artisanat, Développement Economique, Promotion du Modèle Lyonnais, lequel communiquera sa décision d’attribution d’un emplacement en vertu de son arrêté de délégation."

L'adjointe peut très bien prendre la décision de donner une autorisation à Martha Melikian d'exposer sur le marché, puisque la commission lui a assuré que ce sont bien des oeuvres originales, même si elle manque peut-être de "technicité". Jean-Luc Mérigot lui-même soulève une possibilité que, pour régler ce problème, il pourrait y avoir "une solution amiable".

Alors qu'aujourd'hui nous constatons qu'il y a toujours un nombre assez important de places libres sur le marché, que pour Martha Melikian, RMIste, le Marché de la Création est un véritable tremplin professionnel, d'ailleurs chaque fois qu'elle a exposé le public a répondu présent en achetant ses oeuvres, cette autorisation serait pour tous une démonstration de l'apaisement de tous les conflits qu'ont pu naître sur le marché.   

Nous tenons à rappeler ici que Martha Melikian, comme elle nous l'a confié, a saisi le Tribunal administratif non pas pour dénoncer le rôle de la commission, mais tout simpement, comme le prévoit le règlement, pour que le 1er et 2ème rappel, tels qu'ils sont inscrits dans tous les règlements des Marchés de France, soient effectués, pour que toutes les places de ce marché soient occupées.

En conclusion, si l'ensemble des acteurs de ce marché "se renvoient la balle" sur le rôle de la commission, encore une fois cette commission deviendrait une forme d'Inquisition, de censure, rôle qui a priori elle ne joue pas et qui n'est pas inscrit dans ses statuts. Que chacun prenne ses responsabiliés et enfin s'apaisent sur ce marché tous les conflits qui touchent d'ailleurs d'autres artistes, car nous ne sommes pas sans ignorer que nous sommes au milieu d'une grande crise finanicère et d'une grande crise de l'art, les artises nous confiant que pour la première fois depuis 20 ans ils ne vendaient rien, ou si peu, et leurs inquiétudes sont grandes.

001.jpg

 

Repost 0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 20:05

Tours et détours, huile sur toile, 81x65cmNous avons la chance à Lyon de pouvoir tous les dimanches matin s'offrir un regard sur l'art grâce à notre marché unique en France qui depuis une trentaine d'années nous propose une idée de la création plastique régionale.

Situé sur le Quai Romain Rolland entre les 40 colonnes et le glacier Nardone, sculpteurs, peintres et quelques créateurs en bijouterie et poterie, nous présentent leurs oeuvres. Même si les galeries lyonnaises ne pensent pas y trouver des artistes qui pourraient enrichir leurs collections, ce marché a révélé des noms qui sont aujourd'hui célèbres: Movahed, Van Tame, Louis Chabaud, Richard Fuinel, Jean-François Rieux, Véronique Ziminsky, Aaron Hinojosa...

FleurLotusL'offre est suffisamment dense et souvent de qualité pour permettre à chacun des visiteurs de trouver un coup de coeur qui peut s'avérer plus tard une toile de maître. La majorité des styles y sont représentés: de l'hyperréalisme de William Heneuy à la figuration narrative d'Olivier Genet, de l'impressionnisme d'Alfred Bernardis et d'Eve Hernandez à l'art naïf de Konak, les encres réalistes de Raphaelle Gonin, Sylvie Sylvy tout droit issue de l'illustration qui nous offre des oeuvres d'une grande poésie, David Lefebvre et ses mondes babéliens qui avec simplicité nous présente aujourd'hui ses tableaux monumentaux "quand il le peut" fidèle à Lyon et pourtant déjà participant aux grands évènements internationaux d'art surréaliste et fantastique, Hélène Lagnieu et son monde foisonnant de créatures oniriques, Eric Martin symbole et mascotte de ce marché qui vous propose des oeuvres brutes dignes du Musée de Dubuffet à Lausanne, et, malgré son succès national et international, saluons la présence récente du sculpteur Jean Marc Belleton un personnage, Yantey artiste plasticien qui nous propose un travail sur la ligne et son séquentiel. Vous y trouverez aussi de l'aquarelle, BD, art déco, figuration libre, école américaine...

attachLa chance de ce marché est de s'appuyer d'un côté sur ses anciens qui sont là quelques soient les conditions météo et, d'un autre côté, sur le renouvellement de jeunes créateurs. Alors vous qui lirez cette rubrique ne dites plus, comme vous nous l'avez souvent dit dans nos enquêtes, chers lyonnais, qu'on y voit toujours la même chose. Les artistes vous attendent, ils vous accueilleront toujours avec le sourire et la sympathie, ils représentent, comme à leur époque le firent Fusaro, Truphémus ou Couty, l'école contemporaine de la création lyonnaise. Nous qui arpentons ce marché régulièrement, en fidèles acheteurs, nous confirmons: les oeuvres qui vous sont proposées sont à des prix très abordables.

CIMG5539Souhaitons qu'avec la nomination de la nouvelle commissaire la Mairie de Lyon donnera les moyens pour créer un site internet, honorant l'existence, contre vents et marrées, de ce marché, et un flyer qui pourrait être déposé à l'office du tourisme de Lyon et dans toute la région, qui seraient les bienvenus pour soutenir nos artistes et révéler au grand public la vivacité de la création lyonnaise.

evarouwens_Isabelleartm.jpgGalerie Artichaut: du 1er au 15 juin 2011 - Pascale Aurèle Thibaut nous proposent un voyage des bords de la Saône au Mont Saint Michel et Eva Rouwens nous entraîne à s'évader dans des rêveries lyriques qui nous rapellent notre enfance. 2 Place du Petit Collège 69005 Lyon, tous les jours de 11h à 19h

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 10:58

CIMG5539Ce dimanche matin sur les quais de Saône il faisait bon se ballader sur le Marché de la Création! Avec nos amis peintres nous apprenions que la nouvelle commisaire d'exposition était nommée et se trouvait sur le marché. Au hasard des rencontres, nous avons pu saluer Marianne Duflot et prendre rdv avec elle pour l'interviewer sur ses objectifs, initiatives, dans le cadre de son action sur le marché. Nous avons appris encore qu'elle était placée "sous la responsabilité du Chef de Service au Commerce Non Sédentaire, elle est chargée de la gestion et de la promotion du marché de la Création de Lyon, d’en garantir la qualité et la diversité ainsi que le rayonnement des oeuvres qui y sont exposées".

Elle aura pour but de:
§ Assurer la gestion administrative et technique du marché : constitution des dossiers des artistes, affectation des emplacements, contrôle du bon état du site et de la bonne tenue du marché
§ S’assurer de la qualité, de la diversité et de l’éclectisme du choix des oeuvres exposées : animation mensuelle d’une commission de sélection et d’admission composée d’artistes confirmés et indépendants dans les différentes disciplines proposées sur le marché
§ Contribuer à l’évolution de ce domaine artistique par une démarche pédagogique auprès des amateurs et professionnels : explicitation des motifs de refus, conseils, orientation
§ Assurer la promotion du marché et la mise en oeuvre de tous moyens de communication
§ Assister à des vernissages et rencontres artistiques en vue de connaître l’état de l’art et ses tendances.

Nous avons pu constater que son contact avec les artistes s'est appparemment bien passé. Spécialiste en communication et stratégie événementielle, directirece de EO-InvEnio Communication, nous lui souhaitons à la fois la bienvenue et bonne chance, car le Marché de la Création attend depuis longtemps de reconquérir le public lyonnais et étranger, la ville de Lyon depuis qu'elle est élue ville au patrimoine de l'UNESCO attirant de plus en plus d'étrangers.

Repost 0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:39

CIMG5539.JPGIl y a déjà un an les Refusés du Quai commençaient à mener leur combat en dépit des mesures coercitives de la mairie, des critiques de la commission, des menaces de la commissaire d'exposition et des moqueries des exposants eux-mêmes.

Aujourd’hui que la commissaire a pris sa retraite, depuis le 1er avril, les peintres osent et forment l’association Quai des Artistes pour demander à la mairie le droit d’avoir deux délégués des exposants au sein de la commission de sélection et pour s'opposer à l'éviction des artistes qui exposent sur le marché depuis plus de 10 ans.

Depuis son départ les places vacantes se font de plus en plus rares et ceci non pas suite à des autorisations données par la commission... Même ceux qui critiquaient le combat des refusés au printemps dernier, face à un refus aujourd'hui, affirment haut et fort que rien de les empêchera de venir exposer. Ils comprennent certainement aujourd’hui la dureté d’un refus...

Mais quelle sera la réaction de la mairie face à toutes ces insurrections ? Le marché est de  nouveau en pleine ébullition, après la refonte du règlement, départ de la commissaire, après la constitution de l’association des exposants, et enfin une première requête auprès du Tribunal Administratif déposée par Martha Melikian en mars cette année.

CIMG7120Tout cela semble préparer aussi le changement de visage du marché dans le cadre du réaménagement des rives de Saône prévue par Gérard Collomb à partir de 2012. Les premières informations sur le projet calmeront certains esprits qui craignaient la disparition du marché : selon les organisateurs de l’exposition "Demain Les Rives de Saône", le Marché de la Création aura un rôle essentiel à jouer dans la vie du Vieux Lyon. Les grandes lignes sont là, mais les décisions seront prises en concertation avec les mairies concernées, avec les associations et les habitants de chaque quartier. Pour en savoir plus:

CIMG7125

 

EXPOSITION Demain Les Rives de Saône
Péniche du Grand Lyon - Varka
(Pont Lafayette, en face du 2 quai Augagneur 69006 Lyon)
du 10 avril au 8 août 2010

Repost 0
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 07:48

8wjgc3.jpg

 

Appel à artisans d’art

MARCHE DES METIERS DART 4e EDITION

Samedi 11 et dimanche
12 SEPTEMBRE 2010

Place Chavanelle
Saint-Etienne

 

Suite au succès remporté depuis trois ans, l’Institut Régional pour les Métiers d'Art et la Création Contemporaine (IRMACC), l’Espace Boris Vian et l’association Rue des Artistes, en partenariat avec la Ville de Saint Etienne, organisent, pour la 4e année consécutive, le Marché des Métiers d’Art qui se déroulera les samedi 11 et dimanche 12 septembre 2010 place Chavanelle à Saint-Etienne.

 

COMMENT PARTICIPER?

Vous devez être professionnel ressortissant des métiers de l'artisanat d'art (inscrit à la Chambre de Métiers, identifié à la Maison des Artistes en tant qu'artiste auteur ou exerçant en profession libérale).

 

Chaque artiste/artisan se verra attribuer 3 mètres linéaires couverts sous tonnelle. Le droit de participation s’élève à 50 € par exposant pour les 2 jours, ce tarif couvrant une partie de la logistique et de la communication. La totalité des ventes reviendra à l’artiste/artisan, les structures organisatrices ne prenant aucun pourcentage sur les ventes. La gratuité sera accordée aux exposants proposant une démonstration d’environ une heure par jour sur l’espace central.

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

La sélection des participants se fera sur dossier de candidature à compléter et à retourner avant le 15 mai 2010:

dossier candidature Marché Métiers Art 2010dossier candidature Marché Métiers Art 2010
(Word pour le compléter sur ordinateur)

dossier candidature Marché Métiers Art 2010dossier candidature Marché Métiers Art 2010
(PDF pour le compléter manuellement)

 

A l'attention de Solenne Chardon - IRMACC
1 rue Brossard 42000 SAINT-ETIENNE

04 77 25 31 40 ou  solenne.chardon@yahoo.fr

Repost 0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 22:51
C9.MARCHES5544.jpg... sur les bords de Saône un marché d'art se propose d'offrir aux lyonnais des oeuvres originales d'artistes de la région. Tous les styles y sont représentés, avec plus ou moins de talent.

Fervents visiteurs de ce marché, ayant suivi avec intérêt ses affaires et ses soubressauts de cet été, suite au changement du règlement, nous pensions que la jeune création lyonnaise que nous cotoyons tous les jours, dans les squats comme La Friche, dans les cafés et restaurants... trouverait un tremplin extraordinaire sur ce marché. Mais une commission, comme nous le relatent certains artistes, agirait d'une manière inquisitrice pour que rien ne change. Et rien ne change.

Les anciens, piliers de cette institution, ne proposent rien de nouveau. Le marché lui-même, routinier, continue à se scléroser. Ce marché qui devrait être une vitrine, comme son nom l'indique, de la création, se réduit de lui-même à un marché tout simplement.

Mais vous y trouverez quand même des artistes qui méritent votre regard: David Lefebvre, qui vient de rencontrer un vif succès à la SAFE 2010 du Mont Dore (voir art. Univers des Arts fév. 2010), Olivier Genet, qui, même s'il fait partie de ces piliers nous offre à travers ses créations originales un monde hyperréaliste et mouvant, Henry, quand le temps lui permet de descendre de sa Croix Rousse, qui nous offre, à des prix plus qu'abordables, son univers singulier guignolesque très lyonnais, Raphaelle Gonin et ses encres petit format en trompe l'oeil qui nous révèlent des objets de notre quotidien sous une lumière toujours nouvelle...

Notre espoir serait que la commission ose inscrire dans ses définitions le mot CREATION et qu'on donne la chance à de jeunes artistes authentiques de nous montrer leurs oeuvres. Ainsi, parce que leurs authorisations n'ont pas été renouvellées, nous avons vu disparaître Anthnony Holden, Martha Melikian, Doris Grivot...


100_0910.JPG"Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu l’avis de refus, suite au passage en commission, pour exposer au Marché « de la Création » de Lyon. Aujourd’hui je n’en appelle plus à votre mansuétude, ni à votre sens de justice, car au-delà de toutes mes attentes vous m’avez plus démolie qu’évaluer la possibilité de présenter ma peinture au public du marché..." >>> lire la suite de la lettre de Martha Mekian sur le blog des Refusés du Quai

Repost 0
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 16:21

Bouquinistes et Quais de la Seine vers 1900

Lorsqu'Anatole France écrivait cette phrase que je garde en mémoire depuis cette leçon de littérature de lycée dont je me souviens encore avec émotion,  il décrivait les bouquinistes des quais de la Seine: " ces braves marchands d'esprit qui vivent sans cesse dehors... sont si bien travaillés par l'air, les pluies, les gelées, les brouillards et le grand soleil, qu'ils finissent par ressembler aux vieilles statues des cathédrales." *
La Palette des Talents
1er nov 2009,Tassin la Demi-Lune
Aujourd'hui j'utiliserais les mêmes mots pour parler, au-delà des bouquinistes du quai de la Pêcherie, de tous ces braves artistes qui exposent régulièrement sur les marchés d'art en plein air. Le dimanche passé ActuArtLyon était en visite à Tassin la Demi-Lune, Promenade des Tuilleries. Tous les premiers dimanches  du mois de mars à décembre des artistes exposent et parfois peignent au grand jour
Sous des tentes blanches ou dans des petits caissons en bois, les toiles ou les sculptures s'offrent au regard du passant, qui se fait de plus en plus rare. L'atmosphère des fêtes de Noël se prépare, car à quelques exceptions près tous les stands font des "vide-ateliers", grande braderie d'huiles et d'aquarelles pour la poche de tout un chacun. Prochain rdv dimanche 6 décembre!

Dimanche 6 dec 2009
Promenade des Tuileries
53 rue de la Republique
Tassin la Demi Lune
9h - 13h
Organisateurs LA PALETTE DES TALENTS
Marie-Claude Saez
7 Rue de la Pustière
69890 La Tour de Salvagny
Tel: 06 09 72 03 12
Mail :palettedestalents09@orange.fr




______________________________
* Le crime de Sylvestre Bonnard

Repost 0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 19:15
Après plusieurs mois d'attente, voici qu'un nouveau règlement repose les bases du fonctionnement du Marché de la Création de Lyon: une volonté de clarté de la part du Service Economique de la Ville de Lyon, qui devrait désormais réussir à impliquer la Commission Culture dans les décisions concernant ce marché d'art trentenaire.

Qu'est-ce qui a changé? Les changements tiennent du fonctionnement aussi bien que des principes sur le statut de l'artiste plasticien.
Le marché - fonctionnement interne:
  • art.1 °°° horaires: 8h - 14h
  • art 4 °°° présidence de la Commission de Sélection assurée par l'adjoint à l'Economie et l'Adjoint à la Culture, les 13 membres de la Commission, dont 3 seront sélectionnées par appel à candidatures dans la presse, nommés sur 6 ans et renouvelés par tiers tous les 2 ans; obligation d'atteindre un quorum de 7/13 à chaque séance mensuelle et de rendre compte sur procès-verbal des votes et arguments, suite auquel l'Adjoint à l'Economie communiquera sa décision d'attribution de l'emplacement
  • art 6 °°° suite à un refus, l'artiste peut se représenter à la Commission passé un délai d'un an; les demandes et le dépôt des oeuvres se feront auprès à la DECA; renouvellement de l'autorisation tous les ans à date anniversaire
  • art 7 °°° organisation en places de 2m, avec possibilité de demander 2m, 4m ou 6m pour les oeuvres "grand format"; au bout du marché: places pour activités autres que vente d'oeuvres plastiques;
  • art 8 °°° pénalisation si absence de plus de 8 semaines consécutives; contrôle annuel des papiers commerciaux
  • art 9 °°° défense de s'installer avant 8h
  • art 11 °°° paiement d'un abonnement trimestriel à l'avance à la Ville de Lyon pour les titulaires de places // paiement de la place journalière pour les non-titulaires de place fixe

L'artiste - statut et sélection
  • art 4 °°° critères de sélection mentionnés, qui sortent de l'académisme, du jugement esthétique partial, "faiblesses de jeunesse" admises, demande de cohérence, unicité, originalité, créativité
  • art 5 °°° obligation d'inscription à la Maison des Artistes et déclarer ses ventes d'oeuvres aux Impôts dès le premier € perçu; inclusion d'artisans sur le marché de la création
L E   N O U V E A U   R E G L E M E N T - site officiel de la Ville de Lyon

UNE METEORITE AU MARCHE DE LA CREATION!
Pendant que tous les artistes étaient impatients de connaître le nouveau fonctionnement du marché, de passer à la Commission et d'être sélectionné par celle-ci, le dimanche dernier nous avons rencontré sur le marché pour la deuxième fois cette année une météorite!

Assis sur sa chaise, avec pas plus de six tableaux témoins de la vie des gens de son village, Rémy Rogiez nous ébahit en avouant qu'il n'était pas au courant qu'il devait faire une demande et être sélectionné par une commission pour avoir le droit d'exposer sur le marché... Nous apprenons qu'il vient de temps en temps du côté de Vichy, une fois tous les six mois et que personne ne lui a jamais fait aucune remarque.




Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 22:20


Nombreux furent ceux qui auraient voulu que rien ne change, d'ailleurs rien n'avait changé depuis des années. Dans son ronronnement hebdomadaire ensoleillé ou pluvieux, sous les platanes du quai Romain Rolland, avec souvent les mêmes acteurs sur la même scène jouant la même partition, le Marché de la Création de Lyon était devenu le lieu de promenade incontournable des lyonnais, baladeurs nonchallants du dimanche matin.

Mais la pérennisation de cette sclérose lente fut ébranlée d'une traite par la prise de conscience de quelques artistes qui croyaient encore dans la philosophie d'origine et qui osèrent se rebeller. La bataille fut rude, car entre les rumeurs, les commentaires antipathiques et les délations, la solidarité même des artistes fut reléguée aux oubliettes.

La peur des titulaires de voir le marché relancé par de nouveaux artistes et de perdre leur place douillette, le mépris d'une commission secrète qui vit son avis désavoué par ses supérieurs et refusa tout dialogue avec les artistes révoltés, l'impuissance d'une commissaire qui agit de manière incompréhensible, le tout couronné par le silence tombal de la mairie, tels furent les jeux de rôles de ce coup de théâtre.

Dénonçant la non-conformité du règlement avec les réalités artistiques, l’évincement arbitraire des nouveaux candidats malgré le nombre croissant de places vides chaque dimanche et le manque total d’organisation malgré les revendications de la commissaire et de la commission, les contestataires réussirent à se faire entendre par la presse et par la mairie.

Selon Laurence Bufflier qui signe un bel article dans LE PROGRES du 13 juillet, fruit d'une enquête très précise sur le dossier, la Direction de l'Economie, du Commerce et de l'Artisanat va sortir bientôt un nouveau règlement qui redéfinit le rôle et le fonctionnement de la commission de sélection et du commissaire d'exposition et impose un rigoureux travail d'organisation pour, dans un premier temps, mettre à jour les dossiers en attente.
 
Exposition spontanée des Refusés du Quai
Place des Terreaux 4 juillet 2009

LIENS :

 

Repost 0